Cinéma

Rencontre avec le réalisateur Thomas Kruithof

Cinéma

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais un peu sortir du cadre et vous proposer une revue (ou plutôt une critique) cinématographique. Hier soir, j’ai eu l’opportunité de participer à la projection du film « La mécanique de l’ombre« , en présence du réalisateur Thomas Kruithof. Un film de suspense, bien ficelé et qui nous prend en haleine. Après la projection, le réalisateur a répondu aux questions de son public.

Le résumé du film

Duval, le personnage principal, interprété par un François Cluzet incroyable, est au chômage depuis deux ans, après une dépression. Ancien alcoolique, il se voit remettre une médaille après un an de sobriété.  Il avoue alors qu’il a besoin de trouver un travail pour s’occuper l’esprit, mais dans cette période de crise, difficile de se faire embaucher. Jusqu’au jour où un énigmatique homme d’affaires, joué magnifiquement bien par Denis Podalydès, lui propose un emploi simple : celui de retranscrire sur une machine, des écoutes téléphoniques. Duval se retrouve alors mêlé, malgré lui, dans une histoire de laquelle s’enfuir devient presque impossible.

Voir : le trailer du film.

« La mécanique de l’ombre », un film haletant

Film d’espionnage, il diffère totalement des James Bond et Jason Bourne, pleins d’action. Le piège aurait pu se refermer sur ce film, le rendant ennuyant avec sa trame lente et tragique. Mais il n’en est rien. Le jeu de François Cluzet, qui incarne son personnage à merveille, permet de rentrer très rapidement dans l’histoire. Ce personnage intrigue dès le début, il nous transporte et surtout, le public s’identifie vite à lui. Les questions qu’il se pose, nous nous les posons également : que se passe-t-il ? que ferions-nous dans une telle situation ? Duval est un personnage touchant, auquel nous ne souhaitons pas qu’il arrive malheur. Et pourtant, tout au long du film, difficile de ne pas craindre le pire : comment va-t-il faire pour s’en sortir ?

L’intrigue est très bien ficelée, tous les détails s’imbriquent bien pour nous offrir une tension du début à la fin. Il reste certes des zones d’ombre à la fin du film, qui sont laissées à l’interprétation du public. Car après tout, un film de suspense n’en serait pas un sans que nous nous posions des questions à la fin. « La mécanique de l’ombre » est pourtant un film qui garde en haleine le spectateur. Le réalisateur Thomas Kruithof, dont c’est le premier film, s’inspire des crises, complots et affaires politiques et d’espionnage des quarante dernières années (affaire Snowden, l’élection de Reagan, les carnets de Takieddine…) pour nous proposer une histoire construite d’une manière intéressante et surtout, qui nous pousse à réfléchir.

Les couleurs sombres, dont au final la seule qui sort du lot est certainement la couleur rouge, installent et entretiennent cette atmosphère de suspense. La musique quant à elle, se fond parfaitement dans le film, le sublimant de par sa discrétion et sa légèreté. Ensuite, le choix des acteurs prend tout son sens et tous s’embellissent les uns les autres, à chaque réplique.

Thomas Kruithof, un réalisateur passionné

Rencontre Thomas Kruithof

En plus d’être très disponible après la projection pour répondre aux multiples questions du public, la passion se ressent dans les paroles du réalisateur. Thomas Kruithof se lance dans des explications concernant sa vision de l’histoire, qui montrent toute son implication et l’intelligence avec laquelle la trame du film a été construite. Il raconte également le déroulement de son travail avec ses acteurs, avec ce sourire satisfait qui confirme la beauté du jeu de ceux-ci. Grâce à ses réponses, le public parvient à mieux cerner le film et ses personnages, appréciant encore plus l’histoire. Un débat intéressant s’installe petit à petit, où les oeuvres de Kafka (« Le Procès ») ou les films allemands sont cités, et difficile de le terminer. Même après la fin, parler avec le réalisateur est facile et fascinant.

Pour conclure,

Un film prenant, une histoire intéressante, un jeu d’acteur sublime et un réalisateur très prometteur. Une vraie perle, bien mise en avant par son casting remarquable. Je vous conseille vivement d’aller le voir.


Signature blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s